Clansayes, 1er août 2010 - Salle de la Voûte

A 18h00 - 20.000 lieues sous les mers de Stuart Paton

(20,000 Leagues Under the Sea)
1916 - 1h45 - N&B teinté - Muet, cartons français - Musique originale - Aventures
pour les cinéphiles amateurs de films rares

Le Film de 1916

20000-Leagues-Under-the-Sea_1916_nemoNous sommes en 1866. Le monde est terrorisé par les récits d'un monstre gigantesque qui vit dans la mer et qui attaque et détruit les bateaux, tuant leurs équipages. La terreur domine les hautes mers. Les Etats-Unis ont décidé d'affréter l'Abraham Lincoln pour débarrasser les océans du monstre des profondeurs. Le professeur Aronnax, un scientifique français renommé, et sa fille, compagne de tous les instants, sont invités à rejoindre l'expédition...
C'est le premier film comportant des prises de vue sous-marines. On doit la prouesse technique aux frères Ernest et George Williamson qui sont les seuls à posséder le secret d'une telle photographie.

Générique

Réalisateur : Stuart Paton
Scénariste : Stuart Paton
Acteurs : Allen Holubar (le Capitaine Nemo), Dan Hanlon (Prof. Aronnax), Lois Alexander (la fille du Prince Daaker), Curtis Benton (Ned Land), Wallace Clarke (Pencroft), Howard Crampton (Cyrus Harding).
Image : Eugene Gaudio
Société de production : Universal Film Manufacturing Company

A propos de cette œuvre

20000-Leagues-Under-the-Sea_1916_Sortie-sous-marineCette première adaptation en long-métrage de Vingt Mille Lieux sous les Mers, doit beaucoup aux précédents travaux des frères Williamson qui conçurent les premiers films dans l'élément marin, cela deux ans plus tôt, avec le film plus qu'évocateur Thirthy Leagues Under the Sea (Trente Lieux sous la Mer, août 1914). C'est ainsi que, aux vues de leurs précédentes expériences, ils seront chargés ici de réaliser de nombreuses prises de vues sous-marines aux Bahamas, où se déroulait dans le roman la fameuse et terrible rencontre, conférant à cette œuvre de fiction, une approche plus réaliste des profondeurs. C'est également en ces lieues que sera tourné le Vingt Mille Lieux sous les Mers de Disney en 1954 et une partie du matériel de 1914 sera également réutilisée dans plusieurs prises de vues.

Outre que cette transposition puisait également dans le récit de L'Île Mystérieuse, Stuart Paton (1883-1944), acteur à ses débuts, et surtout scénariste et réalisateur, y insérera également quelques éléments évoquant d'autres romans d'aventures, telle la présence d'une jeune femme, enfant sauvage (Jane Gail) sur la dite île mystérieuse, et dont on apprendra plus tard la réelle identité.

Le film sera tourné par le studio Universal qui venait d'être créé quatre ans plus tôt par Carl Laemmle. Ce studio, qui avait commencé par adapter de nombreux romans populaires, deviendra dans les années vingt, un habitué des productions du genre fantastique et d'horreur. Jules Verne y sera à nouveau adapté avec Around the World in 18 Days, un serial de douze films tourné entre 1922 et 1923, ainsi que Michael Strogoff dans les années trente.

20000-Leagues-Under-the-Sea_1916Dans cette adaptation, le Nautilus n'est pas la proie d'un calmar géant. Cette scène du roman est transposée ici par l'attaque d'un énorme poulpe sur un plongeur. Ce dernier sera sauvé grâce à la bravoure du capitaine Nemo qui viendra à son secours. Hypnotisé par cette scène, beaucoup de spectateurs de l'époque pensèrent que le poulpe était réel, mais il s'agissait en fait d'une création de John Ernest Williamson. A l'aide de toiles, de boules en caoutchouc, de ressorts, tout cela sous l'emprise de l'air comprimé et manipulé avec un plongeur à l'intérieur de la tête, Williamson réussit à donner vie à sa créature avec un fort réalisme. L'acteur John Barrymore, qu'il rencontrera en 1929 sur Mysterious Island, lui avouera qu'il avait été très impressionné à la vision du monstre marin.

On notera concernant le choix du poulpe sur le calmar, que Jules Verne lui-même avait fait quelques petites erreurs. En effet, ces deux créatures appartenant à la famille des céphalopodes, font toutefois parti de deux ordres différents. Dans le roman, l'écrivain ne fait pas de distinction et utilise les deux appellations pour le monstre marin.

C'est Allen Holubar (1888-1923), déjà dirigé de nombreuses fois par Paton depuis 1915, et qui commençait cette année là, en 1916, une carrière parallèle de metteur en scène, qui donna vit à cette première interprétation du capitaine Nemo sur un écran. Il y était peu reconnaissable, le film soulignant d'une part les origines indiennes du capitaine, il avait été maquillé et habillé à cet effet, et d'autre part, à la barre de son submersible, il était affublé d'une barbe blanche assez fournie. Son épouse, l'actrice Dorothy Philipps avait également joué à l'époque sur quelques uns de ses scénarii, cela sous la direction de Stuart Paton, notamment en 1914 avec The Lady of the Island.

Sources
mobilis.in.mobile.free.fr/oeuvres/fiche.php?id=6
www.imdb.fr/title/tt0006333/
www.scifi-movies.com